Le projet Pura Vida

Pura Vida Infos

 

Le projet Pura Vida est une condition humaine mise en musique, qui évoque l’amour, la passion, parfois la peine. Toutes les couleurs de l’arc en ciel de l’âme humaine se reflètent dans un mélange de rythmes internationaux du 21ème siècle, du flamenco, des arabesques gitanes et des saveurs latines. C’est un voyage musical entre l’Espagne et le Moyen-Orient, le Maroc et l’Algérie, le Cap Vert et le Costa Rica. « Le sentiment individuel est la véritable clé », déclare Sorelo, après le spectacle au café Bialik à Tel Aviv. Voci quelques mélodies qui ont été jouées. Nous voulions les partager avec vous tous. Restez branchés et Pura Vida ».

 

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Le projet Pura Vida

 

C’est justement alors que vous pensiez avoir presque tout entendu dans le flamenco que le projet Pura Vida de Sorelo vient vous surprendre.

 

Le projet Pura Vida dégage à nos oreilles les sons d’un flamenco progressif. La saveur du flamenco sur des rythmes latins et de rumba sud-américaine – Le projet se compose de chansons traditionnelles du Moyen-Orient, d’Amérique latine et d’Afrique du nord, de la musique électronique, une pointe de rock et le bonheur d’une bonne musique.

 

Un mélange de rythmes internationaux du 21ème siècle, des mesures en syncope, des claquements de pieds, de mains, des arabesques gitanes, accompagnent tous les nouveaux sons du Flamenco Progressif de Pura Vida. Sorelo utilise toute l’émotion de la musique du flamenco qui remonte au Moyen Age et l’intègre dans une expérience électronique explosive du flamenco progressif. Il crée de la musique en respectant la première règle du genre progressif, ou connu parfois comme – musique de fusion.

L’origine du Flamenco Progressif se situe dès la fin des années 1950, lorsque des musiciens de Jazz comme Miles Davis et Gil Evan commencèrent à s’intéresser au Flamenco espagnol (probablement après avoir découvert la danse grâce aux performances de célèbres groupes de Flamenco aux Etats-Unis) et tentèrent l’expérience de l’intégrer à leur musique, pour aboutir à des pistes comme « Flamenco Sketches » et « Blues for Pablo » ainsi que des albums comme « King of blue » (1956) et l’œuvre conceptuelle de « Sketches of Spain » (1960).

 

Pur ou progressif, traditionnel ou de fusion, c’est le flamenco, émotionnel, profondément enraciné et qui résonne aux oreilles des auditeurs. Refaçonné par notre Babylone universelle et chaotique, et marqué par les racines et le pouvoir émotionnel de l’art, le projet Pura Vida de Sorelo crée un nouveau son de Flamenco Progressif qui lui est propre.